Les Cours de Cuisine

Effet de mode ou vraie tendance de fond, on constate aujourd’hui que les cours de Cuisine se sont démocratisés un peu partout en France, notamment par l’entremise d’émissions à la télévision qui ont au moins eu le mérite de relancer un peu l’idée de « Mangez bien, mangez sain » … surtout si derrière on peut l’appliquer chez soi !

Pour ma part j’ai commencé à donner des Cours dès 2006, à mon retour du Japon. Avec cette idée de montrer un petit peu l’art du sushi avec l’utilisation du poisson cru, quelque chose d’un peu éloigné de notre culture française traditionnelle. C’était aussi une façon de me faire connaître et par la même occasion de sensibiliser les gens à mon travail.

Cela s’organisait sous la forme d’atelier de cuisine, avec quatre groupes de 12 personnes en alternance une fois par semaine. Chaque participant repartait avec sa recette et avait la possibilité de déguster ses réalisations selon sa convenance. Bien entendu ceux qui écoutaient le mieux durant les cours étaient ceux qui se délectaient à l’arrivée. Nous étions vraiment dans la convivialité, le partage, avec pour clôturer chaque année un grand repas festif et une remise de diplôme à La Table Saint-Crescent. C’était une expérience très enrichissante, qui me permettait à la fois de rencontrer des gens formidables et me conférait aussi la possibilité de montrer qu’on pouvait faire de belles choses avec des produits simples.

001

Malheureusement c’était aussi beaucoup de travail en amont, et l’exercice de Chef étoilé étant ce qu’il est j’ai souhaité en changer la forme, pour proposer aujourd’hui des séances individualisées le dimanche matin, sous réservation. Je me sens indéniablement plus libre à travers ces sessions parce qu’elles me permettent de m’affranchir des contraintes inhérentes au travail de groupe, et de fournir une séance adaptée à chaque individu en fonction de ses compétences. On réalise ensemble chaque plat, avec des produits nobles, en travaillant autant sur le côté technique – tailler en brunoise, casser un carré d’agneau ou encore torréfier des fruits secs – que sur le côté émotionnel de la cuisine. En évoquant l’idée directrice derrière un plat, ce que l’on veut exprimer à travers notre cuisine. C’est très enrichissant.

On se retrouve en face de personnes vraiment investies, qui peuvent se confronter à notre quotidien deux heures durant. Et apprendre énormément tout en prenant du plaisir. Avec cette idée qu’ils pourront ensuite diffuser ce savoir autour d’eux et qui sait, faire des émules.

Lionel Giraud

articles similaires

En direct de la Criée de Port-La-Nouvelle

Dîner à 4 Mains, seconde édition !

Un nouveau Piano à la Table Saint Crescent

Autour du Menu Truffes

Top